Week%2046_blog%206%20foto%201%20Terra-XXL-566x400.jpg
Blog/Comment les architectes peuvent obtenir le soutien des entrepreneurs et des spécialistes de matériaux
Temps de lecture 4 min

Comment les architectes peuvent obtenir le soutien des entrepreneurs et des spécialistes de matériaux


Dans un article posté précédemment sur ce blog, nous avons vu comment les architectes peuvent défendre leurs choix de conception en obtenant l'adhésion des clients. Toutefois, comme nous l'avons mentionné dans cet article, convaincre un entrepreneur ou un spécialiste des matériaux de mettre en œuvre un projet d'architecte est tout aussi important. Les entrepreneurs et les spécialistes des matériaux ont cependant des motifs différents lorsqu'il s'agit de mettre en œuvre le projet d'un architecte : en règle générale, l'aspect esthétique n'est pas le plus important pour eux.

Pour cette raison, cet article traite des deux aspects qui intéressent plus particulièrement ces parties, à savoir, les spécifications des matériaux et la durabilité. Voici quelques suggestions pour les architectes désireux de défendre leurs choix de conception sous ces deux angles.

1) Défendre un choix de conception en soulignant les spécifications des matériaux 
Lorsqu'un architecte sélectionne un certain matériau/produit, par exemple des carreaux, et l’ajoute au document de l'appel d'offres, cela ne signifie pas nécessairement que ce produit sera utilisé dans la construction. L'entrepreneur ou le carreleur peut décider d'utiliser un autre produit. Cela se produit souvent pour des raisons de prix, de disponibilité ou de relations professionnelles, par exemple, lorsque l'entrepreneur ou le carreleur travaillent avec un certain fabricant depuis de nombreuses années et souhaite continuer.

Les architectes peuvent s'y opposer en étant extrêmement clairs quant aux propriétés des carreaux : plus la description des matériaux est précise, plus il sera difficile pour le carreleur ou l'entrepreneur de proposer une alternative similaire. Pensez à donner la longueur, la largeur, l'épaisseur, la résistance à la torsion/usure, ainsi que la durabilité des produits.

Par exemple, un carreau de sol ayant la même taille, la même épaisseur et la même couleur peut être moins résistant à la rupture ou à l'usure. Même si certaines de ses propriétés sont similaires, d'autres peuvent faire toute la différence. Si ces propriétés ne sont pas spécifiées, le matériau choisi risque de ne pas être adapté à l’espace auquel il a été destiné, par exemple dans des lieux de passage intensif.

2) Défendre un choix de conception en soulignant sa durabilité 
Nous avons déjà parlé de l'importance de la durabilité et des labels bâtiment écologique pour les clients. Cette même importance aidera à convaincre les entrepreneurs de mettre en œuvre le choix de conception durable des architectes. Voici pourquoi : si la durabilité est importante pour le client, elle l'est aussi pour l'entrepreneur. En fait, le client a probablement fait part de ses exigences en matière de durabilité à l’entrepreneur. Aussi est-il dans l’intérêt de celui-ci de construire un bâtiment éligible également au label bâtiment écologique.

Si un entrepreneur échange un matériau certifié écologique (Construction durable) pour un matériau qui ne l'est pas, il(elle) réduit ses chances d’obtenir un label écologique. Pourquoi ? Parce que les matériaux certifiés écologiques (Construction durable) reçoivent des points en rapport avec ces labels écologiques – et les matériaux non certifiés pas. Cette différence est un argument de poids pour les architectes qui essaient de convaincre un entrepreneur d’utiliser les matériaux définis dans le cahier des charges.

Plus important encore, les instituts de certification effectuent des contrôles aléatoires pour vérifier que les matériaux repris dans le cahier des charges sont véritablement utilisés pendant la construction. Cela représente donc un risque réel pour les entrepreneurs qui essaient d’échanger des produits pour d’autres alternatives.

De même, en ce qui concerne la durabilité et les labels bâtiment écologique (et en partie aussi les spécifications des matériaux) : si les matériaux possèdent les certifications requises et figurent dans des bases de données de matériaux durables, il est plus facile pour les entreprises chargées des travaux de les utiliser en vue d'obtenir le label bâtiment écologique. Si cette information est communiquée à l'entrepreneur ou au carreleur, leur tâche sera simplifiée lorsqu'ils devront rassembler les documents nécessaires et le risque qu'ils utilisent un autre matériau sera réduit. Par exemple, les architectes peuvent spécifier qu'un carreau est certifié Cradle to Cradle® et que cela contribue à l'obtention du label bâtiment écologique.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les raisons pour lesquelles les labels bâtiment écologique sont extrêmement précieux pour les architectes, et sur la manière de les obtenir, nous vous invitons à lire notre nouveau livre blanc à ce sujet. Vous pouvez en télécharger un exemplaire gratuit ici.


 


 

Green building labels
Green building labels